ERPS : État des risques pollution des sols
12 février 2020
Afficher tout

Radon : Les risques

Définition :
Le radon est un gaz radioactif issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents naturellement dans le sol et les roches.

En se désintégrant, il forme des descendants solides, eux-mêmes radioactifs. Ces descendants peuvent se fixer sur les aérosols de l’air et, une fois inhalés, se déposer le long des voies respiratoires en provoquant leur irradiation.

Risques :

Le radon est dangereux pour la santé puisque son exposition serait la deuxième cause de cancer du poumon juste après le tabagisme. En France, des limites d’exposition au radon ont été mises en place mais sont toujours en cours de révision en 2017 afin d’appliquer une directive européenne vieille de 4 ans. De même, si on a avancé sur le risque radon en France en classant 31 départements comme zones d’émissivité, on sait déjà que cette liste est bien trop limitative et qu’elle doit être revue et détaillée commune par commune. Il semble qu’il faudra attendre février 2018 pour cela et pour que le risque radon soit obligatoirement inclus dans l’information obligatoire acquéreurs-locataires via sa notification dans l’ERNMT (État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques). En attendant, de très nombreux occupants de logements mais aussi de travailleurs sont exposés sur leur lieu de résidence et/ou de travail au radon. Récemment, en Espagne, un cas de cancer du poumon dû au radon a été reconnu comme maladie professionnelle, une première en Europe qui pourrait faire écho en France. Alors que le scandale de l’amiante est loin d’être terminé, le scandale du radon pourrait voir le jour…

Le radon est dangereux pour la santé puisque son exposition serait la deuxième cause de cancer du poumon juste après le tabagisme. En France, des limites d’exposition au radon ont été mises en place mais sont toujours en cours de révision en 2017 afin d’appliquer une directive européenne vieille de 4 ans. De même, si on a avancé sur le risque radon en France en classant 31 départements comme zones d’émissivité, on sait déjà que cette liste est bien trop limitative et qu’elle doit être revue et détaillée commune par commune. Il semble qu’il faudra attendre février 2018 pour cela et pour que le risque radon soit obligatoirement inclus dans l’information obligatoire acquéreurs-locataires via sa notification dans l’ERNMT (État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques). En attendant, de très nombreux occupants de logements mais aussi de travailleurs sont exposés sur leur lieu de résidence et/ou de travail au radon. Récemment, en Espagne, un cas de cancer du poumon dû au radon a été reconnu comme maladie professionnelle, une première en Europe qui pourrait faire écho en France. Alors que le scandale de l’amiante est loin d’être terminé, le scandale du radon pourrait voir le jour…

Connaître le potentiel radon de ma commune